Projets

Les règles du jeu de la rue connectée

Co-construire avec les citoyens les règles qui encadrent les expérimentations de smart city.

  • Client : Creative Factory / Société d’Aménagement de la Métropole Ouest Atlantique
  • Période d’activité : Septembre – Décembre 2018
  • Type : Ateliers participatifs et conseils en participation citoyenne
  • Casus Ludi : Conception et animation des formats participatifs, rédaction et formalisation du livrable
  • Site Web : Île de Nantes – Samoa

Le contexte

L’île de Nantes est un laboratoire urbain pour la ville de demain. Ce terrain de jeu de 350 ha, avec en tête de proue son Quartier de la création, concentre un grand nombre de startups, acteurs culturels, étudiants, chercheurs, habitants… et voit naître de nombreux projets et expérimentations destinés à inventer un espace public adapté aux usages et besoins des citoyens. Entre 2018 et 2020, plusieurs de ces expérimentations, en lien avec les données numériques, vont être menées dans les rues de l’île de Nantes. Ces expérimentations sont portées par la Creative Factory et la Société d’Aménagement de la Métropole Ouest Atlantique (Samoa).

Cependant, les expérimentations de ville connectée et de rue intelligente s’inscrivent dans un contexte de défiance partagée. Ce ressenti à l’égard du tout-connecté trouve ses racines dans de récents scandales liés à une exploitation douteuse, si ce n’est frauduleuse, des données personnelles tels que dans l’affaire Facebook-Cambridge Analytica. Les essais de ville intelligente traînent eux-aussi un court, mais tenace, historique en matière d’utilisation controversée des technologies numériques dans l’espace public.

Un constat s’impose : pour que les expérimentations de rue connectée soient perçues comme légitimes dans la construction de l’intérêt général et soient acceptées par les habitants-citoyens-usagers, il est nécessaire de bâtir un cadre de confiance. Comment ? Avec d’authentiques règles du jeu co-construites et partagées par les citoyens, les porteurs d’expérimentation et l’aménageur public.

Notre proposition

Aux côtés du Groupe Chronos, nous avons une méthodologie participative et inclusive pour co-construire un cahier de prescriptions du bon usage des données numériques dans l’espace public. Ce cahier devait proposer un ensemble de préconisations citoyennes pour garantir la protection des données personnelles tout en permettant l’innovation.

Dans le cadre d’un mandat citoyen donné par la ville de Nantes, nous avons conçu les formats et assuré l’animation d’un atelier en trois sessions et une restitution aux élus porteurs de la démarche :
1. IMAGINER
Un temps pour (se) sensibiliser à l’usage des données numériques et imaginer des expérimentations qui les utilisent.
2. CONSTRUIRE
Un temps pour élaborer ensemble un projet de cahier de prescriptions qui respectent nos valeurs communes.
3. ÉVALUER
Un temps pour tester ces prescriptions et définir les modalités de leur suivi ainsi que leur évaluation.

Nous avons conçu une synergie entre plusieurs formats ludiques propices au débat et à la créativité afin :
– D’accompagner la montée en compétences des participants vis-à-vis des enjeux de la rue connectée et ville intelligente ;
– De libérer une diversité de contributions pour répondre à un sujet qui, de prime abord, peut sembler être réservé aux seuls experts.

Parmi les outils conçus pour cette démarche, nous avons développé une FAQ collective permettant aux citoyens-participants de construire une définition partagée de la rue connectée « à la Nantaise », ou encore développé un jeu d’idéation – inspiré des méthodes du game design – qui a exploité pleinement la métaphore des règles du jeu. Pour ce dernier, quatre situations d’expérimentation de rue connectée ont été mises en jeu. Les participants ont alors été invités à se mettre dans la peau des « maîtres du jeu » pour relever plusieurs défis, imprévus et de définir les pouvoirs et les devoirs de chaque acteur de l’expérimentation.

Le troisième et dernier atelier a été animé par nos partenaires de chez Design Friction qui ont utilisé leur approche du design fiction pour évaluer les impacts et explorer les conséquences inattendues de ces règles du jeu de la rue connectée.

En fin de démarche, un livrable a été remis aux élus au cours d’un temps de restitution. Il comprend 25 préconisations détaillées portant sur l’information des publics, l’audit des algorithmes utilisés, l’ouverture des données issues des expérimentations ou encore l’évaluation participative de ces dispositifs. Ces préconisations de prescriptions serviront de référence pour les expérimentations qui seront déployées sur l’île de Nantes.