Projets

ortolandes-tbn

Ortolandes

Newsgame à échelle régionale sur le thème du braconnage. Suivez la migration périlleuse d’un bruant ortolan qui cherche à échapper aux traditions landaises.

  • Mise en ligne : Septembre 2015
  • Type : Newsgame
  • Casus Ludi : Projet interne, conception et production du jeu
  • Site internet : www.ortolandes.com

Ortolandes

Le contexte

Tous les ans à la fin de l’été, une tradition française impliquant le braconnage met en danger une espèce d’oiseau protégée, le bruant ortolan. Ainsi, chaque année près de 30 000 ortolans sont capturés en France, et ce malgré une interdiction légale. Une forme de chasse, parfois lucrative et souvent barbare, qui bénéficie encore aujourd’hui de la bienveillance et de la complaisance de certaines autorités locales.

Casus Ludi décide en juillet 2015 d’apporter son soutient au combat de la Ligue pour la Protection des Oiseaux en créant un jeu d’actualité autour de cet enjeu environnemental.

Notre proposition

OrtoLandes est une succession de mini-jeux, où le joueur est invité à incarner un ortolan migrant vers les contrées chaudes de l’Afrique. Le jeu se base sur une escalade des péripéties, de la capture à la dégustation, et exploite en fil rouge l’impuissance de cette espèce protégée face au poids des traditions.
Les mécaniques ludiques se veulent empathiques et viennent donner du poids au message transmis. Court et provocant, Ortolandes est aussi un essai de déclinaison du principe de newsgame à l’échelle de sujets traités par la presse quotidienne et régionale.

Retours d'expérience

  • Une production éclair, avec une version du jeu conçue et réalisée en un peu plus d’une semaine. Le défi d’OrtoLandes était double : en premier lieu, tester un rythme de conception et production accéléré afin d’être capable de coller à la nécessité d’être réactif à une actualité. En second lieu, développer un modèle de production rendant le newsgame accessible en termes de coût.
  • Un usage particulier du jeu pour faire passer un message, avec l’emploi d’une rhétorique de l’échec. Certaines situations n’appellent pas nécessairement une fin heureuse, le joueur devant ainsi constamment perdre afin de progresser dans le jeu.
  • Du jeu à l’action, avec un appel à passer à l’action en fin de jeu. L’incitation se décline sur deux volets avec la mise à disposition d’une FAQ documentée sur le sujet du braconnage du bruant ortolan et la possibilité de télécharger une lettre d’interpellation à faire parvenir aux élus et responsables publics concernés.